Bien avant les États-Unis et depuis des siècles, l’Europe a plébiscité les jeux d’argent et de hasard. Depuis le lancement des premières grandes loteries royales en passant par les jeux des tavernes du moyen-âge Jusqu’à l’ouverture de ses premiers casinos, le vieux continent est marqué par la riche histoire de ces divertissements qui ravissent les passionnés de jeu. Plus récemment, ces toutes dernières années, les technologies sont encore venues donner un nouveau souffle à ce secteur, en favorisant la création sur internet d’une foules de nouveaux services liés à ce type de loisirs et à l’espoir du gain. Aujourd’hui, encore plus que jamais les jeux de casinos sont devenus des passe-temps d’importance en Europe. Et on attend plus, désormais, de se rendre à l’établissement le plus proche. On joue depuis son salon ou sa terrasse, le smartphone à la main ou l’ordinateur portable à portée de mains.

Une législation hétérogène pour les casinos virtuels

Gare à la loi toutefois ! les pays européens n’ont, en effet, pas harmonisés leur législation en cette matière. Dans certains pays, les velléités d’opérer ce genre de négoce en ligne, peuvent même se trouver durement condamner. Ainsi, la France, très attachée à sa Société de jeux officielle (la Française des Jeux) a, par exemple, décidé d’ouvrir la réglementation du côté du poker en ligne, mais continue de rester fermer à toute exploitation légale et sous licence de casinos virtuels. Comme internet est un système relativement ouvert, ceci n’empêche pas les Casinos d’autres territoires de proposer leurs services aux joueurs français qui ne se privent d’ailleurs pas de les utiliser, mais le cadre juridique est en tout cas posé. Pour plus d’informations sur tous ses aspects et sur la réglementation française, vous pouvez vous reporter à ce guide du joueur de casino en France.

De son côté, en revanche, la Belgique figure parmi les pays de l’Union Européenne ayant accepté la légalisation des jeux de hasard sur le web. Sous réserve bien sûr d’obtenir une licence officielle, il est donc tout à fait possible d’y tenir un casino en ligne, en toute légalité. Il semble, d’ailleurs que la recette fonctionne puisque la Belgique figure parmi les nations où les établissements de jeux virtuels ne cessent de voir le jour.

Europe libérale et ouverture des marchés : un avenir radieux pour les casinos en ligne ?

A certaines exceptions près, les tenanciers d’établissements en dur ou virtuel trouvent déjà, en Europe, un terrain assez prospère. On ne doute pas non plus que la pression constante exercée par Bruxelles et l’Europe libérale pour ouvrir à plein tous les marchés et dans tous les domaines ne finisse par produire les résultats escomptés sur tous les Etats membres. Une fois les barrières tombées, on parlerait d’un marché de plusieurs centaines de millions d’habitants : une véritable manne pour les gérants de casinos virtuels, même si, encore une fois, certains n’ont pas attendus pour proposer leurs offres. Et même si, de leur côté, les véritables amateurs de casino en ligne ne se sont pas non plus embarrassés de questions. Diverses enquêtes montrent, en effet, que même dans les pays comme la France, l’offre étant là, certains joueurs se servent.

Close Menu